Se connecter
News
M16 09MARS COMMENTAIRES D'APRES MATCH Sylvain LeMézec

M16 09MARS COMMENTAIRES D'APRES MATCH Sylvain LeMézec

il y a 2 semaines

** M16 CADETS **

Match SAM / NANCY SEICHAMPS 09.03.19

M16 09MARS COMMENTAIRES D'APRES MATCH Sylvain LeMézec

C’est toujours l’hiver ! 

Il était possible de croire, au vu des fleurs sur certains buissons, des bourgeons sur les branches et les oiseaux qui chantent, qu’en ce samedi, après une longue pause, le résultat du match de nos U16 aurait une autre couleur. 

Tous les ingrédients y étaient : un temps sec alors qu’il avait plu une heure avant le match, comme pour les professionnels pour qui on arrose le terrain avant le match. Une petite b(r)ise de printemps, un rayon de soleil par ci par là, de nouveaux joueurs à des postes où on en avait besoin. 

Il y avait même un presque changement d’heure avec un démarrage de match 15 minutes avant les 17h. 

Le match démarre sur de bonnes intentions, discipline, maitrise du ballon et occupation du terrain adverse. La défense nancéenne fait son travail, plaque à tours de bras, sécurise son en-but, gratte des ballons et repousse les velléités des locaux. SAM continue à pilonner et à force d’insister, les adversaires commettent une faute, pas si mal placée pour envisager une ouverture du score. Ballon posé sur le tee, un peu d’herbe en l’air pour s’apercevoir que la brise était en faite une vilaine bise à faire hérisser les poils sous un pantalon double épaisseur. Cosinus, sinus, tangente, poids du ballon et vitesse du coup de pied sont introduits dans la machine à calculer de Serge qui tape à gauche pour que le vent ramène gentiment le ballon entre les perches. Mais Rán (déesse de la tempête dans la mythologie nordique – Nancy étant plus au nord que nous) éternue violemment et voici le ballon qui s’éloigne des perches et s’en va effrayer les canards auprès du ruisseau.  

Cet échec donne de l’espoir aux visiteurs, et le match s’équilibre. Il faut une bonne défense rouge pour retarder l’échéance, mais Magni (Dieu de la force, fils de Thor) habite les mauves qui s’en vont aplatir dans l’en but des rouges et noirs. Heureusement, la communication avec Rán ne passe pas bien et la transformation est ratée. 0-5, ce n’est pas si grave mais il ne faudrait pas que ça devienne une habitude. 

A la mi-temps, oranges et remontrances des deux entraineurs (François et Jean-Mi – intérimaire remplaçant d’Alain, temporairement exporté en Chine) sont dispensées afin de remettre les idées dans le bon ordre. 

La deuxième mi-temps repart dans le bon sens, Sud Alsace prend racine au bord de l’en but nancéen avec un pick and go digne des anglais en tournoi des 6 nations. Je prends, je pousse, je prends je pousse. Ça fonctionne bien jusqu’à ce qu’un excès de gourmandise entraine une perte de balle qui ne demandait qu’à voyager vers la droite où quelques gazelles rouge et noir trépignaient d’impatience en attendant le cuir qui ne viendra pas. Le ballon revient inexorablement chez nous. La sève qui monte au printemps aiguise l’indiscipline chez les Sud Alsace et l’arbitre, malgré une précédente menace, doit sortir un carton jaune qui n’arrange rien à l’organisation des locaux. 

C’est reparti, mais dans le même sens pour Nancy. La balle est mieux maitrisée, l’indiscipline est du coté du sud (classique, on est plus latin) et celle du coté nord est un peu moins sanctionnée, au grand dam des supporters qui s’époumonent des deux cotés de la touche. Mais c’est Loki, (Dieu du feu, de l'air de la discorde et de la sournoiserie) qui anime les mêlées et les rucks des visiteurs, preuve étant faite par les traces de crampons et les tuméfactions de nos vaillants joueurs. La domination se concrétise et voici Nancy qui fait monter le score à 10-0. Heureusement Rán ne comprend pas le message et le ballon n’y passe toujours pas. 

Une ardeur verbale et gestuelle d’un joueur nancéen met Jean Mi hors de ses gonds comme un volet aurait pu être agité par Rán en furie. Seul les minutes qui passèrent purent le calmer. 

Du beau jeu nous est proposé par nos joueurs préférés, preuve qu’ils peuvent le faire. Le ballon circule sur la largeur du terrain et un espace est créé, Tom s’y engouffre balle en main. Un dernier obstacle nancéen s’érige en dernier rempart, et plein de courage, il prend Tom de plein fouet et le bloque. Tom était parti tellement vite qu’aucun de ses coéquipiers n’a pu suivre, le ballon gardé au sol débouche sur une pénalité qui permet aux visiteurs de se dégager. 

Une autre tentative sur le bord de la touche débouchera sur un échec et les visiteurs s’offriront un dernier essai, portant le score final à 15-0. 

Malgré la défaite, nos locaux ont montré de bonnes séquences de jeux avec une bonne alternance de jeu au pied et à la main. Ils auraient pu être récompensés sur leurs temps forts, c’est sur cette discipline de jeu qu’ils doivent travailler. Le pick and go doit être associé à du jeu au large car les espaces se créent par l’appel du ballon. La touche doit aussi être travaillée, c’est une rampe de lancement de jeu qui nous a couté trop de phases offensives. 

Heureusement, les visiteurs nous ont prêté Byggvir, Dieu de l'orge et de la bière. Nous avons pu refaire le match et oublier notre déception, et se projeter sur le pré, samedi prochain, pour un autre score que celui-ci. 

Sylvain LeMézec


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

FACEBOOK

Calendrier